Photos du jour ou d'il y a quelques jours.

Pauses café cigarette lecture

5 septembre – choses et autres

Ce matin dans la cuisine. Le feu à Benirras a été déclaré éteint  vendredi dernier. Bilan 375 hectares brûlés.  Feu , de Rezvani, pas encore fini faute de temps. L’animal moribond  de Philip Roth,  le prochain sur la liste . Petits biscuits à la délicieuse crème, ce soir paquet fini.

Plus tard dans  la matinée envie de photographier mes plantes grasses, puis plus tard encore  et ailleurs, pas d’envie précise, juste celle de photographier là où je me trouve en attendant que passe quelqu’un dehors . Passa un cycliste.

Publicités

24 août- FEU

  » Dessous, entre les troncs compacts, forant à travers l’enchevêtrement confus des cystes et des genêts, le  feu progressait par bonds fracassants. Il se ramassait et s’allongeait avec une fluidité fauve et musclée . Les flammes aux striures d’ agate respiraient d’un lourd essoufflement , elles étaient belles et terrifiantes comme des poumons extirpés, des viandes bondissantes, des abcès, des plaies mobiles toutes en lèvres de sang, en langues, en dards filiformes magiquement métamorphosés en méduses griffues, en anémones liquides chevelues et cascadantes.  »    Extrait   de   » Feu « –   Rezvani.

A  Benirrrás 350 hectares ont brûlé. Le feu est contrôlé maintenant .


Définition

Il n’y a pas longtemps que j’ai découvert le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, en voilà un que j’aime bien,peut être parce que je me reconnais dans la description qu’en fait sa  « maman » dans l’Homme aux cercles bleus et l’Homme à l’envers   et résumée dans le Wikipédia. On remplace  commissaire par « photographe », on remplace « résultats spectaculaires » par ce qu’on voudra, et on a alors un portrait assez ressemblant de ce que je suis ce qui fait une belle jambe aux visiteurs de ce blog mais  réjouit son auteur qui s’est trouvée sans se chercher.

J’aime beaucoup,beaucoup, la couverture de l’Homme aux cercles bleus de l’édition J’ai Lu, photographie : Hirooki Aoki . J’ai cherché sur le net ce nom, mais rien trouvé. J’aime beaucoup aussi ce roman, à cette heure j’en suis bientôt au dénouement et je pense avoir trouvé l@ coupable, espère me tromper.

 

23 juillet matin


20 juin, matinale