Photos du jour ou d'il y a quelques jours.

paysages

23 novembre,au sud…

Excursion au sud de l’île…

Des ruines anciennes …

Et des récentes…Vista Alegre. Ce n’est pas de l’humour noir mais le nom de cette résidence touristique chic où il y eut quelques problèmes dus à un glissement de terrain,lequel glissa  suite à des pluies un peu fortes en septembre 2005. Cinq ans plus tard c’est toujours en l’état, en suspension et précaire équilibre

Plus de photos individuelles et autres lieux visité ce jour  sur la page « excursions » , haut de page. Si une sorte de visite touristique vous tente…

Publicités

21 novembre


17 novembre

Citrons verts du matin  et résumé d’une balade  de fin d’après midi ce 17 novembre  sur le port et le paseo. Le ciel était  changeant, plutôt gris, avec des éclaircies de plus en plus prononcées alors que le temps passait et que le soleil filait se coucher de l’autre côté de l’île (Quelques photos sur la page  Météo/ciels/marines) Vues de l’envers du décors et ce n’est pas une conséquence des débordements de la saison touristique, c’est toujours comme ça depuis des années.  Il y a quand même des choses qui ne changent pas perpétuellement,c’est réconfortant…


15 novembre-

Et encore  le paysage qui défile depuis le bus entre Sta Eul. et Ibiza, Ibiza et Sta Eul. avec au milieu  un arrêt café près du Mercat Nou, le nouveau marché couvert qui est nouveau seulement par rapport au vieux marché, ce dernier étant situé au pied de Dalt Vila et nettement plus joli que le nouveau dont je ne pris aucune photo car les légumes et les viandes ne m’interessent pas, du moins pas aujourd’hui et les poissons qui eux m’interessent, eh bien il n’y en avait pas, le lundi il n’y a pas de poisson frais. Au Mercat Nou, il y a environ six bars-terrasse  pris d’assaut par des familles entières,des personnes seules,des couples,des vieux,des jeunes ça fait un raffut du diable, c’est pittoresque mais j’ai préféré la compagnie des jambons accrochés au mur d’un autre bistrot. Au retour, le bus s’est arrèté près de La Pierre Bleue,c’est ainsi qu’est signalée la route qui mène à un petit paradis dont je ne dirai pas le nom. Et pour finir, à pied sur ma route  qui a quand même bien changé depuis cette époque : en la carretera