Photos du jour ou d'il y a quelques jours.

Articles tagués “rue

12 et 13 décembre

 

Hier, le 12,  à Cala L. il y avait du flamenco. 

Et j’ai bien aimélls y mettaient de la pasión et de la voix…

Beaucoup de gens interessants aussi

A Santa Eul. c’était le désert. Ils étaient tous à cala L.

Et aujourd’hui, Enrique Morente est mort   😦


MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com


9 décembre

Vu du bus

Encore vu  du bus, installation de manèges dans la banlieue d’Ibiza.

En ville, nouvel immeuble à côté de la maison jaune .

Au Tap Nou, une épicerie-marché de fruits et légumes-bar.


15 novembre-

Et encore  le paysage qui défile depuis le bus entre Sta Eul. et Ibiza, Ibiza et Sta Eul. avec au milieu  un arrêt café près du Mercat Nou, le nouveau marché couvert qui est nouveau seulement par rapport au vieux marché, ce dernier étant situé au pied de Dalt Vila et nettement plus joli que le nouveau dont je ne pris aucune photo car les légumes et les viandes ne m’interessent pas, du moins pas aujourd’hui et les poissons qui eux m’interessent, eh bien il n’y en avait pas, le lundi il n’y a pas de poisson frais. Au Mercat Nou, il y a environ six bars-terrasse  pris d’assaut par des familles entières,des personnes seules,des couples,des vieux,des jeunes ça fait un raffut du diable, c’est pittoresque mais j’ai préféré la compagnie des jambons accrochés au mur d’un autre bistrot. Au retour, le bus s’est arrèté près de La Pierre Bleue,c’est ainsi qu’est signalée la route qui mène à un petit paradis dont je ne dirai pas le nom. Et pour finir, à pied sur ma route  qui a quand même bien changé depuis cette époque : en la carretera


11 novembre

Sur la route direction Ibiza -capitale où nous allions pour lécher les vitrines, pas apétissantes d’ailleurs et présentant toutes les mêmes fringues, quelle que soit l’enseigne . Les rues ont déjà leurs guirlandes lumineuses de noël –  pas encore les sapins garnis-  qui vont à cette ville aussi bien qu’un tablier à une vache . Tant mieux d’ailleurs !


7 novembre- couleurs, textures,nuit

Côté terre,parterre les feuilles mortes et jaunes,le rose du trottoir et ce bleu agressif  dont tout le monde connait la signification :1€ l’heure,même en basse saison,mais sauf les dimanches et jours fériés. Et je signale en passant que tous les trottoirs du village arborent cette criarde et vulgaire couleur. Côté mer, rien à dire.

Le panneau de sens interdit dans la rue del Teniente coronel Costa Ribas est toujours là, lui. http://souvenirpourdemain.wordpress.com/2010/01/28/26-janvier-debut-de-demolition/

Une impasse, nuit.


6 novembre

Depuis pas mal de temps déjà je dis à qui veut l’entendre que je ne remettrai plus les pieds au hippy market de las Dalias . Que je n’en aime plus l’ambiance  que je trouve surfaite .De fait, je n’y suis plus retournée depuis de nombreux mois.

Aujourd’hui samedi j’y suis allée, juste pour me contredire.

Et c’était très bien : good vibes,good music,beautiful and great people .

Les sourires sont de Pelush (la rousse) créatrice de vêtements, de Siva artiste  multifacettes (la brune) et de Mara en NB, artisane qui fait de magnifiques objets en cuir.

 

A suivre


31 octobre

Fin de saison


12 octobre,Pluie foot vent

C’est rien la pluie qui tombe toute la journée mais quand  à la nuit tombée depuis deux heures le vent se met à hurler,frapper,faire tomber,emporter, ça devient pénible, on dirait un type  hystérique qui pique sa crise, envie de lui dire   du calme gros tas , casse toi ! Je déteste le vent qui va bousiller les bananiers qui avaient  repris du pep grâce à la pluie, je le déteste aussi parce que j’en ai peur puisqu’il peut jeter à terre les arbres  et je crains que le grand palmier ne s’abatte sur la maison , surtout ça. 

Pas de photos du vent-dale qui brasse de l’air,certainement pas puisqu’en plus il souffle de nuit, quand tout est noir et  que pas une âme n’est dehors, mais quelques images de pluie, qui elle aussi,après avoir cessé de tomber  se met de la partie dirait-on à l’heure où j’écris ces lignes, (c’est du direct ) eh bien c’est la totale, pluie et vent les deux déchaînés ça promet .

Montons vite ces petites photos de pluie encore gentillette et d’un match de foot qui eut lieu  dans l’après midi, avant que le taré qui a ses nerfs ne bousille les cables électriques et que l’internet soit coupé.


30 septembre

Le soir sur ma route , je reviens du village  où dans la rue des restaurants des touristes dînaient à 19h,certains en étaient déjà au dessert. Je dois me retenir parfois pour ne pas leur demander ,  à ces dîneurs  :   » is it good ? May I taste  a little bit ?  »  juste pour voir…Bref n’ayant pu photographier les touristes dînant à une heure  incongrue, pour ici s’entend, j’ai photographié un chat blanc aux magnifiques yeux verts-bleus qu ‘ hélas on voit mal car dans ma hâte    je n’avais pas mis mes lunettes ni réglé l’ ixus95S . Mais cela rend la réalité pourtant ce flou , car ce chat ne se voyait pas nettement,  caché qu’il était par un grillage métalique à trous et les herbes .Et le jour qui pâlissait. En fait ce chat était pratiquement invisible . Donc…

Mais c’est loupé quand même car ses yeux vert-bleu je les ai vus NETTEMENT


11septembre

Vers le marché et le nouveau parking

1-Escalier de secours de l’ hôtel (…) à Siesta beach


5 septembre – choses et autres

Ce matin dans la cuisine. Le feu à Benirras a été déclaré éteint  vendredi dernier. Bilan 375 hectares brûlés.  Feu , de Rezvani, pas encore fini faute de temps. L’animal moribond  de Philip Roth,  le prochain sur la liste . Petits biscuits à la délicieuse crème, ce soir paquet fini.

Plus tard dans  la matinée envie de photographier mes plantes grasses, puis plus tard encore  et ailleurs, pas d’envie précise, juste celle de photographier là où je me trouve en attendant que passe quelqu’un dehors . Passa un cycliste.


27 août- Barrio de Sa Graduada

20h 30 environ,

Je viens de voir une exposition de photographie, «  une femme dans la guerre » , et je sors de là la tête ailleurs,  un peu zombie. Non seulement j’ai vu, regardé ces photos – grandes, à tous points de vue- mais j’ai vu leur auteur , Christine Spengler une femme toute en couleurs vives , gaie,chaleureuse . «  Una gran fotógrafa y una gran persona » c’est tout ce que je peux constater silencieusement , sans autres mots, répétant ce constat comme qui dirait «  ah ça alors, ah ben ça alors… » pendant que ses images scotchées devant mes yeux  me rendent aveugle et sourde  à tout ce qui marche ,court ,parle ,crie ,rit ,à côté ,derrière et devant moi sur Vara de Rey,  jusqu’à ce que j’arrive à Sa Graduada où j’émerge alors .


Le banc

Détail de la photo précédente


Les photos géantes

C’est pas mal ces photos géantes qui cachent la merde aux chats. On se croirait  dans un de ces salons du tourisme où nos politiques vendent leur soupe : nos amandiers en fleurs,notre terre, notre architecture typique, notre culture,(…) nos traditions,nos plages, et j’en passe.  Ils vendent ce qu’ils s’évertuent à massacrer encore et toujours, détruisant pour reconstruire moche , absurde, mal . Derrière cette clôture décorée dont ceci n’est qu’une vue partielle, se construira un immeuble,et un peu plus loin,deux autres.

 20 août ,  rue perpendiculaire à la calle del Sol


19 août- Petite pluie


13 août- Ach….

13 août-  Je me demande comment sera l’édifice qui cachera,et ce qui reste de la colline et ce … cet immeuble qui n’est qu’un un exemple de ce qui se fait ici en matière d’achiertecture moderne .


Le minuscule chien


16 juillet soir

Le 16 juillet c’est le jour de la Virgen de los marineros , et bénediction des bateaux, de la coquille de noix au yatch, cette année il n’y en avait pas de yachts, La Crise peut être . On était  descendus  sur le Paseo pour manger une glace au M.  et pendant que nous dégustions, tous les bateaux sont partis un peu au large pour se faire bénir donc je n’ai pu couvrir l’évènement (…)occupée que j’étais à lécher ma glace qui fondait sur son cornet en biscuit.


9 mai,1


Rue 1

Les vieilles voitures se parquent dans la rue principale en attendant de défiler demain… je crois que c’est demain.


L’oeuil saillant de la

vieille Ariane.


sans titre


30 avril- Fun

 

Et La  Saison commence.


Au bord du parking…

en construction. Le fameux parking